Accident et mensonge : ma naissance déc. 1941

Accident de ma naissance : enfant non désiré !

Alda et René n’avaient pas prévu d’avoir un second enfant. Ils me donnèrent l’explication que c’était un accident du à la faute de la fin de la guerre et de leurs retrouvailles après la « drôle de guerre » et l’exode.

Ce qui déjà n’est pas très agréable à entendre pour une enfant qui se sent en trop, je ressens que je ne serai jamais aimé, ce que je confirme, mes parents se « débarrassèrent » de moi en toutes occasions, dont je parlerai au fil de cet autobiographie ! mais cette autonomie « forcée » me rendit aussi un grand service finalement pour mon autonomie que j’acquis très tôt, à mon insu.

Mensonge sur la date de ma conception

Mais ce calcul de la date de ma conception  est faux, puisque je suis née le 8 décembre 1941, le lendemain de l’attaque des Japonais sur la baie de Pearl Harbor, le jour de l’entrée en guerre des États-Unis.

Autrement dit j’ai été conçue fin février, voire début mars 1941, explications :

L’armistice avait eu lieu le 22 juin 1940, et même si René et Alda ont été durant quelques semaines sans savoir où l’un et l’autre se trouvaient, bloquée l’une par l’exode en Sarthe, l’autre quelque part dans l’Est de la France, ils se sont rejoints au plus tard vers juillet, voire août 1940, soit huit mois avant ma conception qui se fit vers fin février/début mars 1941,

c’est aussi le mois de conception de mon fils par viol en février… et il est né en décembre, comme moi

  • Pourquoi ce mensonge ? Je ne le saurai jamais.

Ce qui me resta toute la vie : je n’étais pas désirée et on ne m’accueillit pas avec une grande joie ! De plus je n’étais « qu’une » fille, il attendait un garçon pour lequel il était prévu le prénom : Pierre. Ils furent désemparés pour me nommer, ma mère me raconta que « la voisine » lui inspira le prénom « Annie », qui de fait était le prénom en français de sa mère « Anita ».

Certes je naquis dans une mauvaise période : la guerre, l’occupation, les restrictions.

immeuble de ma naissance
immeuble de ma naissance à Vanves

Est-ce que tous les enfants nés entre juin 1940 et août 1944 pour Paris, ou jusqu’en mai 1945 pour d’autres régions de France, n’ont été que des « accidents » mal aimés ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.