Début d’une dépression ? ou d’une anorexie mentale ?

Rappel des derniers mots du billet précédent :

Une crise de pleurs m’envahis, je fuis dans la chambre, ne pouvant exprimer la raison de cette crise, qui me parait à moi-même excessive, mais je ne peux rien contrôler

Quelques invités, tous relations politiques, viennent m’y voir, je ne peux rien dire. Je pleure, c’est tout ce que je peux faire, puis je finis par annoncer que j’arrête de m’alimenter ; je ne bois que du thé et reste couchée plusieurs jours, à jeun.

Intervention d’une amie boulimique

Une amie, Françoise, atteinte de boulimie, vient me voir et me conseille de consulter un médecin spécialisé dans la nutrition : Marian Apfelbaum. Il exerce à Bichât, mais j’obtiens une consultation à son cabinet.

Ma vie sexuelle

Là commence un dialogue bref, mais qui me perturbe :

  • Depuis combien de temps avez-vous des problèmes avec votre alimentation ?
  • Depuis 1964.
  • La crise actuelle a commencé il y a quelques jours.
  • Quelle est votre vie sexuelle ?

Là, je me dis qu’il me pose une question sur un sujet qui ne le regarde pas, de quoi se mêle-t-il ? quel rapport avec mon alimentation ?

  • Je n’ai aucun rapport sexuel avec mon mari depuis longtemps.

Il m’est impossible de lui en formuler plus : l’abstinence totale de notre couple depuis le deuxième mois de notre mariage, soit sept ans.

Période de la vie d’un humain durant laquelle les pulsions sexuelles sont une préoccupation pour ainsi dire centrale.

  • Je vais vous faire hospitaliser pour trois mois dans une clinique à Bandol ; là, je connais une nutritionniste qui a toute ma confiance, je vous prescrirai un régime strict que vous devrez suivre. Vous viendrez à Bichât pour que je vous fasse une prise en charge par la Sécurité sociale.

Et je rentre chez moi. J’irai à Bichât pour la prise en charge sécu où il indique le motif :

  • éloignement du domicile conjugal

et je pars pour Bandol rapidement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.