Ignorance de la sexualité pour une fille années 1950-1960

Mon ignorance totale des sexes et des rapports sexuels jusqu’à mes 18 ans

Dans la famille il n’est pas question d’expliquer quelle est la différence entre un garçon et une fille. À l’école les garçons et les filles ne se côtoient pas du tout. Chacun dans une partie de l’école totalement étanche à l’autre. Les filles et les garçons peuvent s’apercevoir au travers de la grille qui sépare les deux cours. Chacun des groupes parait totalement étrange et étrangère à l’autre. Quoique que je côtoie des garçons dans le grand espace qui s’étend devant notre immeuble.

Cela peut paraitre surprenant, mais je ne savais toujours rien de ce qu’étaient les rapports sexuels entre un homme et une femme. Je ne savais rien de l’anatomie de chacun des sexes. Je n’osais même pas explorer mon propre sexe, je me lavais tout à fait sommairement, même lorsque je commençais à avoir mes premières règles, je mettais mes protections, sorte de « couche » qui tenaient en équilibre sur ma culotte, le collant de fixation n’existait pas encore, quant aux protections internes il fallut attendre quelques années avant qu’elles soient à ma portée !…

  • Aucun dessin, aucune photo, personne ne m’expliqua jamais rien.
  • Par quelle voie étais-je censé l’avoir appris ?

La sexualité ? un sujet tabou !

symposium scene nicias peinture
symposium scene nicias peinture

Entre filles, à l’école, on n’en parlait pas. C’était un sujet tabou, interdit. On ne parlait que vaguement de nos flirts, bien gentils. Même s’il commençait à m’arriver de passer des après-midis entières allongée, tout habillée, à embrasser et me faire embrasser par des garçons. La virginité d’une fille était sacrée. Les garçons n’avaient aucun geste inconvenant, même pas d’essayer de dégrafer une jupe ou d’essayer de baisser une fermeture éclair, ni toucher un sein. La seule partie du corps qui était en contact avec l’autre était le visage. Les corps bien que côte à côte étaient ignorés et toujours entièrement vêtus.

Vers l’âge de 12/13 ans, ma mère essaye de m’instruire de la différence sexuelle entre les filles et les garçons et de la sexualité avec des mots assortis de gestes absolument incompréhensibles pour moi… pour me dire quelque chose comme « le sexe de l’homme pénètre dans le sexe de la femme pour faire des enfants » !

Je l’écoutais attentivement, mais intérieurement je me disais :

Il est un fait que je ne savais rien sur la différence entre les sexes. Je n’ai jamais vu mon père, ma mère ou ma sœur, autrement que couverts ne serait-ce que d’une robe de chambre, pour moi-même il en allait de même. De plus aucun de nous ne se touchait : par exemple pour se dire bonjour ou bonne nuit on se tenait à distance de plusieurs centimètres, les joues n’étaient qu’effleurées par le baisé du bout des lèvres

« visite » de mon propre sexe :

Ce n’est que adulte et mariée que je me décidais à y aller voir de plus près : dans le bain, avec peur, un interdit énorme me l’empêchant, j’explorai avec une précaution infinie, les contours de mon sexe et l’intérieur… et trouvant des aspérités vers le fond qui me semblent bizarres, vu que je n’ai jamais vu de dessins représentant le sexe d’une femme : lèvres, vagin, ovaires, utérus ;

j’allais voir un généraliste pour lui demander si tout était normal ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.