Voilà pourquoi il ne faut pas couper l’herbe en mai

trèfle des près

En Mai ne couper pas l’herbe de votre jardin

On vous dit qu’il ne faut pas couper votre pelouse ou jardin pour que les insectes aient un max à « manger » et soient tranquilles, selon la sorte de nature que vous avez chez vous selon la recommandation de Que Choisir :

Un jardin écoresponsable est le contraire d’une grande étendue verte et stérile. Il s’agit bien plutôt d’un espace couvert de végétations rases qui ne nécessitent pas trop d’interventions, mais un léger suivi.

Mon jardin

Mon jardin est ainsi toute l’année, et je ne taille pas ma haie avant sa floraison, que je vous montrerai quand elle sera en fleurs, tant que ses fleurs mellifère blanches qui attirent les abeilles ne seront pas sorti, comme chaque année.

Voici la diversité des fleurs et herbes de mon jardin

Jean-Jacques Porchez antisioniste mère juive mort 22-02-2023

jean jacques porchez a cuba mars 1964 buste

Qui était Jean-Jacques Porchez ?

De mon point de vue, moi qui le connus à l’été 1963, à un moment où il était encore dans la gloire d’avoir fait du soutien au FLN en tant que porteur de valise commencé à son adolescence (il est né en juillet 1938) jusqu’en 1962 (mars 1962 : indépendance de l’Algérie), je le connais « à l’envers », c’est à dire non en tant qu’homme glorieux, mais dans son mal être : il parlait difficilement, il était timide, il bégayait, en un mot il était mal dans sa peau, le fait qu’il était accompagnateur lui permettait d’avoir un rôle et donc le protégeait.

jean jacques porchez a cuba mars 1964
Jean-Jacques Porchez a Cuba en mars 1964

 

Et d’ailleurs il portait des lunettes teintées foncées pour que son regard ne soit pas « clair » pour les autres, il le voilait pour cacher quelque pensée ou sentiment qui pourrait « déborder » ! car il n’était « que » myope aucune raison médicale pour se voiler ainsi la vue…

Je ne savais rien de la politique à l’époque : il m’y initia en quelques minutes !

Antisioniste

Mais mon propos ici, et vu l’actualité de la guerre de Netanyahou contre le Hamas, est de parler du principal : son antisionisme. J’en ai dit quelques mots à propos d’une discussion au moment de la guerre des 6 jours.

Je vais ici vous expliquer ce qu’est l’antisionisme, au risque de vous surprendre, car peu de gens en parlent sinon par exemple dans un article du Monde diplomatique, voir aussi un billet de blog sur Mediapart.

Le peuple juif n’existe qu’en tant que « croyants », il n’existe pas d’ethnie juive, pas plus qu’il n’y a d’ethnie française, ou italienne ; Y a-t-il une ethnie chinoise ? pas plus ! Mais il y a une ethnie Han, et c’est à partir de ce fait que Xi-Jinping opprime tout ceux qui, d’après lui, ne font pas parti de la Chine…

… donc l’ethnie « juive » n’existant pas être sioniste n’existe pas non plus ! Le sioniste n’est possible que du point de vu des croyants et pratiquants de la religion juive…

Jean-Jacques Porchez étant athée, logique avec lui même (et fidèle à la tradition familiale remontant à sa grand-mère émigrée de Saint-Pétersbourg en 1905) il ne pouvait qu’être antisioniste.

Ce qui pose, vu l’actualité un énorme problème à tous les gouvernants, dont Macron, qui refusent l’Histoire et font la confusion entre antisioniste et raciste… sentiment qui ne peut exister contre un peuple qui n’existe pas !