Plus jamais de sexualité avec Jean-Jacques Porchez mon mari

En Suisse je refuse tout contact sexuel avec Jean-Jacques Porchez

De retour dans l’hôtel, il s’approcha de moi assise sur le rebord en bois du lit arrivant à la mi hauteur de mon corps, pour avoir un rapport sexuel avec moi, je le repoussais de mon pied en disant « non plus jamais ».

Il parut surpris ! C’est la vie que nous eûmes pour les sept années qui suivirent.

Plus jamais de sexualité durant 7 ans de mariage

Couchés dans le même lit, l’un à côté de l’autre, moi me relavant souvent la nuit, commençant mes insomnies qui durèrent toute la vie, allant en pleine nuit dormir sur le canapé du séjour.

Je refusais tout contact sexuel.

Il essayât de temps à autre sans succès mais sans plus jamais me forcer. Une vie de couple sans rapport sexuel. Je commençais aussi une anorexie mentale, ou devrais-je l’appeler dépression ?

Ma dépression se confirme : je perds 10 km durant ma grossesse

Au terme de ma grossesse je n’avais pas pris un kilo, j’avais donc maigri d’environ 10 kilos.

Ne comprenant pas ce que je vivais et malgré tout un peu attentif, il m’emmenait plus particulièrement dans un restaurant chinois, cuisine qui avait ma faveur, qui proposait par exemple des crevettes à l’ail et à la tomate succulentes : je goûtais mais ne pouvais rien avaler…

L’important : ma grossesse ou mon état dépressif ?

L’important pour lui et ses copains était que j’étais enceinte, espérant tous la venue d’un garçon, et que cette grossesse arriva à son terme.

Personne ne remarqua que je ne prenais pas un kilo, le visible était uniquement mon ventre qui grossissait de mois en mois.

Notre futur commun : la politique

Mais ce qui sera le plus important dans notre vie sera la politique : adhésion future au PCF

C’est ce que va occuper plusieurs billets futurs de ce blog !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.